Enracinée dans l’histoire

L’Association canadienne des producteurs de semences (ACPS) existe depuis 1904 environ. Mais où est-ce que tout cela a commencé?

À la fin des années 1890, le Canada disposait de ressources très limitées pour la recherche agricole. Le système fédéral de la ferme expérimentale était une installation d’enseignement périscolaire et d’évaluation des cultures qui avait très peu de capacité pour améliorer les variétés végétales. Un petit groupe d’employés dédiés du ministère fédéral de l’Agriculture a constaté la nécessité d’améliorer les semences souches, qui mèneraient à des récoltes plus rentables.

J.W. Robertson, le commissaire de l’Agriculture et de l’Industrie laitière au sein du ministère de l’Agriculture du Dominion, a conçu un plan visant à encourager les enfants d’agriculteurs à produire de meilleures récoltes à partir de meilleures semences. Au printemps de 1899, il a donné 100 $ en prix en prix à de jeunes agriculteurs afin qu’ils recueillent la meilleure centaine d’épis de blé et d’orge dans les fermes de leurs parents. L’année suivante Sir William C. Macdonald, de Montréal, a donné dix mille dollars pour poursuivre le programme et lancer un concours de parcelles de semences plus vaste à l’intention des enfants d’agriculteurs. Le concours a duré trois ans et a permis d’intéresser un grand nombre de personnes, notamment les parents des enfants participant au concours. Après le concours, les parents de ces enfants ont exprimé le souhait de poursuivre le travail visant à sélectionner de meilleures semences. En conséquence, l’Association canadienne des producteurs de semences (ACPS) a vu le jour en 1904 et ces parents allaient, par la suite, en devenir les premiers membres.

En 1904, le président et le secrétaire étaient des hauts fonctionnaires du ministère fédéral de l’Agriculture. Ce n’est qu’en 1923 que le poste de secrétaire a été confié à un non-fonctionnaire. En 1925, le poste de président a également été confié à un non-fonctionnaire du gouvernement fédéral et, pour la première fois, en 1926, l’Association se choisissait un président parmi les producteurs.

Aujourd’hui, l’Association est dirigée par un président et un conseil d’administration comptant 24 membres. Quatorze administrateurs sont des producteurs de semences actifs élus par les membres et neuf sont nommés par les ministres provinciaux de l’agriculture. Le siège social de l’ACPS se trouve à Ottawa et est dirigé par un directeur exécutif.

À l’époque, l’Association était très différente et elle a évolué au fil des ans. Cependant, malgré les changements dans les méthodes et les opérations survenus depuis le tout début, les buts et objectifs de l’ACPS, à savoir améliorer la production et l’utilisation de semences pédigrées, n’ont pas changé.

Have YOU participated?

We are looking to members to provide feedback on our draft Strategic Plan. Once endorsed, the plan will shape CSGA policies and member services. Please take a few minutes to register and complete a short survey.

We are looking for YOUR opinion on Circular 6 Modernization, a Seed Grower Designate Program, Plant Breeders Rights, Inspections, CSGA services and many more. Join the conversation online today and hurry! This engagement ends Friday!

seedtalk_popup-leave

Avez-VOUS participé?

Nous sommes à la recherche de membres pour nous donner leur rétroaction sur l’ébauche de notre Plan stratégique. Une fois entériné, le plan façonnera les politiques et les services aux membres de l’ACPS. Veuillez prendre quelques minutes pour vous inscrire et répondre à un court sondage.

Nous aimerions connaître VOTRE opinion sur la modernisation de la Circulaire 6, un programme de désignation de producteur de semences, la protection des obtentions végétales, les inspections, les services de l’ACPS et bien d’autres. Joignez-vous à la conversation aujourd’hui même. Faites vite! Cette consultation prend fin vendredi.