Avril 2019

L’ACPS, en collaboration avec l’ACCS, vous invite à l’assemblée annuelle 2019 à Whistler, en Colombie Britannique!

L’ACPS et l’Association canadienne du commerce des semences ACCS) sont fières de souhaiter la bienvenue à nos membres, partenaires, commanditaires et leur famille à l’Assemblée annuelle 2019 qui se déroulera dans la belle ville de Whistler, en Colombie‑Britannique, du 7 au 10 juillet 2019. Nous avons toute une série de groupes d’experts, de discussions stimulantes et d’occasions de réseauter avec des dirigeants de toute l’industrie de la production de semences. Alors, inscrivez ces dates à votre calendrier et venez vous joindre à nous!

Cette année, notre assemblée se déroulera au Fairmont Château Whistler et vous pouvez déjà faire vos réservations par l’entremise de notre portail de réservations.

Les renseignements relatifs à l’inscription, les détails des programmes et les possibilités de commandite pour l’Assemblée annuelle 2019 sont disponibles sur notre site Web. Pour toutes les autres demandes de renseignements, communiquez avec Lucie Lafleur.

Retour au début
 

Mise à jour de la Circulaire 6

Le 1er février, la version 2019 de la Circulaire 6 a été affichée sur le site Web de l’ACPS. Cette version comporte des révisions découlant de la deuxième phase du projet de modernisation de la Circulaire 6. La section 0, qui est l’introduction à la production de cultures de semences pédigrées, et la section 1, qui a trait aux règlements qui s’appliquent à toutes les cultures de semences pédigrées, ont fait l’objet de nombreuses révisions afin de les mettre à jour par rapport au système actuel d’inspection de cultures de semences par le secteur privé et aux processus et formulaires électroniques.

Suite aux travaux effectués par les groupes de travail sur le canola et le chanvre, plusieurs révisions ont été apportées aux sections 4 et 5 pour le canola, et aux sections 10 et 11 pour le chanvre. Les révisions sur le canola ont principalement trait aux normes relatives à la moutarde des champs et à l’élimination de la terminologie concernant les contaminants nuisibles en clarifiant les espèces qui peuvent s’entrepolliniser et les espèces dont les graines sont difficiles à séparer. Les révisions sur le chanvre ont principalement trait au moment de l’inspection des cultures, aux exigences en matière d’isolement et à la suppression de la tolérance maximale d’impuretés pour le chanvre « trop mâle ».

Deux nouvelles sections concernant la production de blé hybride ont été ajoutées. La section 2A décrit les normes relatives à la production certifiée et la section 12A décrit les normes relatives à la production de parcelles des lignées parentales.

Les tolérances d’impuretés maximales dans le cas de la production de parcelles de féverole ont également été révisées. Un résumé complet des révisions se trouve à la page Avis de modifications à la Circulaire 6 – En vigueur en 2019.

Un résumé des résultats du deuxième sondage, sur les révisions éventuelles pour 2019-2020, qui s’est déroulé de mars à septembre se trouve également sur le site Web de l’ACPS.

Puisque la Modernisation de la Circulaire 6 se poursuit, restez à l’affût des occasions de participer et de faire part de vos suggestions de modifications, que vous pouvez également faire parvenir par courriel à l’adresse mscheffel@seedgrowers.ca.

Retour au début
 

L’ACPS obtient un financement pour élaborer des normes professionnelles nationales ainsi qu’une plateforme d’éducation en ligne

Nous sommes heureux de vous confirmer que l’ACPS a obtenu du financement d’Emploi et Développement social Canada (EDSC) par l’entremise du Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (CCRHA) pour faire des recherches, élaborer et mettre en œuvre un programme de formation en ligne accessible destiné aux travailleurs et employeurs nouveaux et actuels qui œuvrent à la production de semences. Le projet de trois ans créera des documents d’apprentissage autonome, en cours d’emploi, pour aider ceux et celles qui œuvrent dans le domaine de la production à apprendre comment exécuter les activités liées à la production de semences. Le projet vise à amener les opérations de production de semences à un nouveau niveau grâce à une formation novatrice et pratique (volontaire). Il appuiera également une planification efficace de la relève afin de garantir un solide avenir à l’industrie.

L’hiver dernier, des consultations des membres ont eu lieu dans but d’élaborer des normes professionnelles nationales concernant la production de semences. Ce projet permettra aux producteurs de semences canadiens d’améliorer de façon volontaire les compétences et les connaissances dans leurs industries respectives et de faire en sorte que la prochaine génération de producteurs, y compris les nouveaux producteurs et les travailleurs débutants, disposent des outils dont ils ont besoin pour être efficaces.

Retour au début
 

L’ACPS encourage les producteurs de semences à investir dans la production de parcelles

Produisez-vous des cultures de semences depuis longtemps au Canada? La production de parcelles pourrait être une excellente occasion pour votre entreprise! La production de parcelles facilite la première étape de multiplication des semences pour la plupart des cultures annuelles non hybrides. Les sélectionneurs de végétaux travaillent habituellement avec les producteurs de parcelles Select agréés par l’ACPS pour multiplier la semence Select de leur nouvelle variété, qui à son tour devient une semence Fondation, Enregistrée ou Certifiée.

Parmi les avantages financiers et concurrentiels auxquels les producteurs de parcelles peuvent s’attendre, mentionnons :

  • accès hâtif à de nouveaux caractères et un nouveau matériel génétique;
  • capacité de produire des générations supérieures de toutes les espèces courantes;
  • familiarité avec les caractéristiques agronomiques et les besoins de gestion d’une nouvelle variété avant qu’elle n’arrive sur le marché.

Les acheteurs de semences apprécient également le travail acharné des producteurs de parcelles Select pour éliminer les hors-types, assainir leur équipement d’ensemencement et de récolte des parcelles et séparer minutieusement les semences de parcelles entreposées afin de produire des semences propres, de grande qualité à mesure qu’ils augmentent l’approvisionnement de nouvelles variétés.

Planification de la relève des producteurs de parcelles agréés

L’agrément pour la production de parcelles Select est lié à un producteur de semences à titre individuel et ne peut pas être transféré. Si elle a accès à un seul producteur de parcelles agréé, une entreprise risque de perdre l’accès aux semences autoproduites de statut Select si son producteur agréé n’est plus en mesure de produire des parcelles Select.

Un plan de relève efficace de parcelles Select fait en sorte qu’un deuxième ou un troisième producteur de semences au sein de l’entreprise est également agréé par l’ACPS en tant que producteur de parcelles. Dans l’éventualité d’un décès, d’un départ à la retraite ou de la dissolution d’un partenariat, un plan de relève fait en sorte que l’entreprise peut continuer à produire des semences de génération supérieure. Si une entreprise ou un partenariat se retrouve soudainement sans son producteur de parcelles agréé, un autre membre de la famille ou un autre partenaire doit alors entreprendre le processus de probation pour devenir un producteur de parcelles agréé par l’ACPS, ce qui signifie que l’entreprise ne serait pas en mesure de produire de semences Select pendant au moins trois ans.

Comment commencer la production de parcelles

Pour devenir un producteur de parcelles agréé par l’ACPS, un producteur de semences doit terminer avec succès une probation de trois ans en production de parcelles. Pour commencer la période de probation, le demandeur doit avoir produit des semences pédigrées de la même espèce au cours d’au moins 3 des 5 dernières années.

Les producteurs intéressés doivent faire parvenir au bureau de l’ACPS une Demande pour la production d’une parcelle de probation (Formule 154) le plus tôt possible.

Retour au début
 

Départ de Gaye O’Bertos

En février, nous avons souligné le départ de Gaye O’Bertos qui, après 20 ans de loyaux services à l’ACPS, a quitté ses fonctions d’adjointe de direction. La contribution de Gaye à l’ACPS a été incroyable et ses sages conseils, ses points de vue uniques et ses précieuses compétences en résolution de problèmes nous manquent sans l’ombre d’un doute.

De la part de tous les collègues et de tous les partenaires qui ont côtoyé Gaye et qui ont appris à la connaître au fil des ans, nous lui souhaitons la meilleure des chances dans la poursuite de ce nouveau chapitre!

Lucie Lafleur a aimablement accepté de prendre la relève de Gaye et vous pouvez la rejoindre à l’adresse llafleur@seedgrowers.ca ou au numéro 613-236-0497, poste 231, si vous avez des questions.

Retour au début
 

Contactez-nous

Le personnel de l’ACPS est là pour vous aider et vous guider. N’hésitez pas à nous contactez. Le bureau de l’ACPS opère dans la zone de l’heure normale de l’Est (HNE).

Téléphone: (613) 236-0497, Télécopieur: (613) 563-7855, Courriel: communications@seedgrowers.ca
Adresse postale: C.P. 8455, Ottawa (Ontario)  K1G 3T1,
Adresse par messagerie: 240, rue Catherine, Suite 202, Ottawa (Ontario)  K2P 2G8
Visitez https://seedgrowers.ca/fr/contactez-nous/ pour la liste complète des coordonnées de notre personnel.