Février 2016

Le point sur Synergie des semences

Cher membre de l’ACPS,

Au cours des derniers mois, l’ACPS a amorcé des discussions avec ses organismes partenaires de l’industrie canadienne des semences dans le but de trouver des façons de collaborer à une promotion plus efficace d’un secteur canadien des semences solide et dynamique et de créer pour nos membres des occasions de continuer de prospérer.

Le 4 février 2016, le président, le premier vice-président et le directeur exécutif de l’ACPS ont participé à une réunion animée par un facilitateur avec leurs homologues de l’Association canadienne du commerce des semences (ACCS), de l’Institut canadien des semences (ICS), de l’Association des analystes de semences commerciales du Canada (AASCC), de la Canadian Plant Technology Agency (CPTA) et de CropLife Canada.

La réunion visait à poursuivre les discussions amorcées en avril 2015, l’objectif étant d’atteindre une plus grande synergie dans le secteur canadien des semences, c’est-à-dire :

  • confirmer les principes directeurs qui sous-tendront le processus à l’avenir;
  • clarifier les « nouveaux enjeux » à moyen et long terme pour chacun des organismes participants et cerner les possibilités d’une plus grande collaboration tout en réduisant les dédoublements pour l’avenir;
  • cerner les occasions précises aujourd’hui et à court terme pour atteindre une plus grande synergie (coordination des activités, coordination de la participation aux réunions de l’industrie, etc.);
  • tracer la voie à suivre dans ce processus – les efforts à déployer, les prochaines étapes, qui assumera le leadership, les répercussions au niveau des ressources et pouvons-nous établir un calendrier?

Les résultats de la réunion ont confirmé que les dirigeants des organismes visés partagent une vision commune. Cette dernière comprend ce qui suit : 1) un secteur fort, concurrentiel et rentable; 2) un secteur qui attire la recherche et les investissements dans l’innovation; 3) un secteur apprécié pour son importante contribution à la société. Un autre point de consensus important était la nécessité de collaborer à « l’élaboration du système canadien de réglementation des semences de prochaine génération ». Ce faisant, on a reconnu que la portée des efforts nécessaires doit être vaste et comporter ce qui suit :

  • un examen minutieux des rôles respectifs du gouvernement et de l’industrie (partenariat public-privé) au sein du système de réglementation des semences;
  • l’examen d’un éventail d’aspects précis de la réglementation, notamment l’enregistrement des variétés, la certification des semences, la protection de la propriété intellectuelle, les mécanismes de valorisation, et plus encore;
  • l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de projet précis (étapes, échéanciers, besoins en ressources) pour faire progresser le processus;
  • consultation permanente des intervenants de l’industrie et du gouvernement.

Dans le but de préciser encore plus clairement ce qu’est la Synergie des semences et ce qu’elle deviendra, les participants à la réunion ont confirmé, au nom de leurs organismes respectifs, leur engagement vis-à-vis de la vision susmentionnée ainsi que leur volonté de collaborer en fonction d’un ensemble de principes établis et de la reconnaissance qu’il existe des enjeux fondamentaux qui profiteront certainement de cette collaboration entre les organismes.

Où en sommes-nous? Quelles sont les prochaines étapes?

Le 18 février 2016, le conseil d’administration de l’ACPS a discuté, par téléconférence, du projet de Synergie des semences et a confirmé son appui pour passer à l’étape de la planification détaillée. Ce travail est déjà commencé, le but étant qu’un plan de projet de Synergie des semences soit terminé d’ici le 2 mai 2016. À cette date, le projet sera présenté à notre conseil d’administration pour ratification et, s’il est approuvé, la part de l’ACPS pour ce qui est des coûts de mise en œuvre du plan sera intégrée au projet de budget 2016-2017 en vue de son examen et de son approbation lors de l’AGA en juillet 2016.

On reconnaît que les sept filiales de l’ACPS ainsi que ses 3 500 membres actifs et plus devront être tenus au courant des principaux enjeux tout au long de l’élaboration et de la mise en œuvre du plan de projet de Synergie des semences et, le cas échéant, y participer. Dans cette perspective, des travaux sont en cours pour renforcer la capacité de l’ACPS de prendre le genre de décisions stratégiques opportunes nécessaires au projet de Synergie des semences. Un des principaux enjeux est le lancement prévu des consultations relatives à un plan stratégique global de l’ACPS lors de l’AGA en juillet 2016.

Il s’agit d’une période emballante pour l’ACPS et l’industrie des semences dans son ensemble. Nous espérons que vous pourrez participer aux discussions relatives aux principales décisions que nous devrons prendre en tant qu’organisme et secteur au cours des mois à venir. Si vous avez des questions au sujet du projet Synergie des semences, n’hésitez pas à communiquer avec : Glyn Chancey, directeur exécutif de l’ACPS; Norm Lyster, président de l’ACPS; ou Kevin Runnalls, premier vice-président de l’ACPS.

 

 

 

 

 

Retour au début
 

L’Association canadienne des producteurs de semences annonce l’embauche de Michael Scheffel

L’Association canadienne des producteurs de semences (ACPS) est heureuse d’annoncer l’embauche de Mike Scheffel, qui deviendra le nouveau directeur des politiques le 16 mai 2016. Michael possède plus de 30 ans d’expérience en diverses capacités au sein du gouvernement fédéral, en plus d’être un des plus éminents spécialistes de la production et de la réglementation des semences au monde. Plus particulièrement, il a présidé les Systèmes de semences de l’Organisation de collaboration et de développement économiques (OCDE) et il a longuement travaillé en d’autres capacités auprès de cet organisme ainsi que de l’Association of Official Seed Certifying Agencies (AOSCA).

« Sa compréhension approfondie de la réglementation des semences au Canada et à l’étranger est des plus précieuses et viendra compléter notre équipe déjà solide des services aux membres et des opérations. Ses connaissances, son jugement, son acuité au niveau des politiques et son vaste réseau de personnes-ressources seront un véritable atout pour l’ACPS et, par extension, pour tout le secteur des semences au moment où l’Association poursuit ses efforts de modernisation et de renforcement des capacités », déclare Glyn Chancey, directeur exécutif de l’ACPS.

M. Scheffel, qui prend sa retraite de l’ACIA, a occupé de nombreux postes à l’Agence, notamment celui de gestionnaire national du Programme des semences, où il avait la responsabilité globale de diriger un programme complexe et à facettes multiples de réglementation. À ce titre et même auparavant, il a collaboré étroitement avec l’ACPS et il possède une connaissance approfondie du rôle essentiel que joue l’organisation au sein du système de réglementation des semences.

Sa connaissance des autres grands intervenants du secteur des semences, notamment l’Institut canadien des semences (ICS), l’Association canadienne du commerce des semences (ACCS), l’Association des analystes de semences commerciales du Canada (AASCC), Crop Life Canada et la Canadian Plant Technology Association (CPTA), sera particulièrement utile alors que l’ACPS s’engage avec ces organismes dans le cadre de Synergie des semences pour renforcer le rôle et la voix du secteur des semences dans l’élaboration du Système de réglementation des semences de prochaine génération.

« Nous sommes vraiment enchantés que Mike se joigne à l’équipe de l’ACPS. Sa crédibilité et son expertise sont reconnus tant par le gouvernement que l’industrie, affirme Norm Lyster, président de l’ACPS. Cette embauche confirme l’engagement de l’ACPS de renforcer son expertise en matière de réglementation des semences. Elle appuie également la croissance continue de notre industrie en s’assurant que nos producteurs et d’autres, notamment l’ACIA, continuent de profiter des connaissances et des conseils de Mike. »

« Ce sont des moments très passionnants pour s’impliquer dans l’industrie des semences. Le partenariat public-privé unique et de longue date de l’ACIA et de l’ACPS a ajouté une valeur incalculable à l’agriculture canadienne au cours du dernier siècle, et il continue à le faire encore aujourd’hui. Le renforcement de cette relation et des rapports que l’ACPS entretient avec d’autres intervenants du secteur des semences est plus important que jamais et je me réjouis d’avoir la possibilité de préconiser des changements positifs pour le secteur – ce que j’ai toujours tenté de faire, mais que je ferai bientôt d’un autre point de vue », fait savoir M. Scheffel.

L’embauche de M. Scheffel reçoit un bon accueil de la part des autres associations nationales de l’industrie des semences :

  • « Les membres de la CPTA sont heureux d’apprendre que Mike Scheffel a choisi de poursuivre son importante contribution à l’industrie canadienne des semences en se joignant à l’ACPS. Nous apprécions l’approche directe de Mike et nous nous réjouissons à la perspective de collaborer à de futurs projets ».
    Lorne Hadley, directeur exécutif, Canadian Plant Technology Agency (CPTA)
  • « Le conseil d’administration et les membres de l’AASCC transmettent leurs meilleurs vœux de succès à Mike Scheffel pour son nouveau poste. Michael a toujours appuyé l’AASCC et nous apprécions ses connaissances, son intelligence et son professionnalisme dans tout ce qu’il a accompli pour l’industrie. Nous avons hâte de travailler avec lui au sein de l’équipe de l’ACPS. »
    Betty Girard, directrice administrative, Association des analystes de semences commerciales du Canada (AASCC)
  • « L’ACCS félicite Mike Scheffel à l’occasion de sa retraite de l’ACIA, où il a contribué de façon importante à l’avancement du secteur des semences. L’ACCS se réjouit de poursuivre sa collaboration avec lui dans son nouveau rôle à l’ACPS. Félicitations à Mike et à l’ACPS ».
    Scott Horner, président, Association canadienne du commerce des semences (ACCS)
  • « L’ICS est impatiente de travailler avec Mike dans son nouveau rôle à l’ACPS. Félicitations à Mike et à l’ACPS ».
    Roy van Wyk, directeur exécutif, Institut canadien des semences (ICS)

 

 

 

Retour au début
 

Contactez-nous

Le personnel de l’ACPS est là pour vous aider et vous guider. N’hésitez pas à nous contactez. Le bureau de l’ACPS opère dans la zone de l’heure normale de l’Est (HNE).

Téléphone: (613) 236-0497, Télécopieur: (613) 563-7855, Courriel: communications@seedgrowers.ca
Adresse postale: C.P. 8455, Ottawa (Ontario)  K1G 3T1,
Adresse par messagerie: 240, rue Catherine, Suite 202, Ottawa (Ontario)  K2P 2G8
Visitez https://seedgrowers.ca/fr/contactez-nous/ pour la liste complète des coordonnées de notre personnel.