Janvier 2018

Modifications proposées à la Circulaire 6 en 2018 : faites entendre votre voix

Le projet de modernisation de la Circulaire 6 est en cours. L’ACPS passe en revue l’ensemble des règlements sur les cultures de semences pédigrées en vue d’adapter et de simplifier leur formulation et de faire en sorte qu’ils correspondent aux pratiques agricoles modernes. L’ACPS souhaite aussi convertir la Circulaire 6 en format numérique.

Ce projet sera réalisé en deux phases initiales. La première phase permettra de cibler les modifications pouvant être mises en application dès la campagne agricole de 2018 et de fixer des priorités provisoires pour la deuxième phase et pour les étapes subséquentes. La deuxième phase portera sur les questions plus épineuses, en vue d’apporter une deuxième série de modifications pour la campagne agricole de 2019. On s’attend à ce que le projet de modernisation se poursuive après 2019. Il devrait être appuyé par une démarche plus robuste pour l’élaboration des normes. On examine actuellement les options à cet égard.

Afin de mieux préciser les changements à apporter, l’ACPS a mis sur pied six groupes de travail à l’automne 2017. Chacun de ces groupes s’est penché sur un type de culture. Les groupes étaient composés de producteurs de semences, de commerçants de semences, d’inspecteurs de cultures de semences, de sélectionneurs de végétaux et de représentants de l’industrie. Les groupes de travail avaient environ 30 changements à proposer en vue de la campagne agricole de 2018. Ces modifications, soumises à l’examen du Comité des normes de l’ACPS, feront l’objet de recommandations au conseil d’administration de l’ACPS à la fin janvier. Les résultats devraient être publiés le 5 février 2018.

Avant de proposer des modifications au conseil d’administration de l’ACPS et de les rendre publiques, nous voulons recueillir votre opinion à leur sujet. Prière de répondre à notre court questionnaire au plus tard le 25 janvier. Nous accordons une très grande importance à vos commentaires.

Retour au début
 

Un système de semences de prochaine génération pour le Canada : participez aux ateliers régionaux du projet Synergie des semences ou soumettez vos idées en ligne

Le projet Collaboration Synergie des semences a marqué des jalons importants en publiant son Livre vert et le Sommaire, et en lançant son site Web.

À l’heure actuelle, les responsables du projet élaborent et articulent une vision pour un système de semences de prochaine génération au Canada. Les responsables veulent que cette vision récolte un large appui et demandent donc l’avis des parties prenantes.

Le comité directeur du projet tient des ateliers régionaux cet hiver. Vous êtes un membre clé de l’industrie, et c’est pourquoi nous vous invitons à participer à l’une des six rencontres en personne ou à fournir vos commentaires en ligne.

Veuillez vous inscrire à l’atelier de votre choix.

Ces séances sont ouvertes à un large éventail d’intervenants, et non seulement aux producteurs de semences. Il est préférable de s’inscrire tôt, car le nombre de places est limité. L’inscription se termine habituellement 15 jours avant l’atelier, mais elle demeurera ouverte si des places sont encore disponibles.

Date Emplacement Langue
Le mardi 30 janvier 2018 Charlottetown (Î.-P.-É.) Anglais
Le mardi 6 février 2018 Saskatoon (Saskatchewan) Anglais
Le jeudi 8 février 2018 Edmonton (Alberta) Anglais
Le jeudi 15 février 2018 Drummondville (Québec) Français
Le mardi 20 février 2018 Winnipeg (Manitoba) Anglais
Le jeudi 22 février 2018 Guelph (Ontario) Anglais

Entre-temps, nous vous proposons de lire le Livre vert et le Sommaire et de réfléchir à la forme que pourrait prendre un système de semences de prochaine génération.

Vous trouverez aussi sur le site Web du projet Collaboration Synergie des semences un forum en ligne simplifié où vous pouvez écrire vos observations. Les commentaires seront transmis à l’ACPS. Vous avez également la possibilité de soumettre vos commentaires ou de poser des questions directement à l’ACPS en nous envoyant un courriel.

Retour au début
 

Une enquête met en lumière des défis liés à la main-d’œuvre pour les producteurs de semences

À plusieurs reprises en 2017, des producteurs de semences et des organismes du secteur ont exprimé leurs préoccupations concernant le manque d’accès à des travailleurs étrangers par l’entremise du Programme des travailleurs étrangers temporaires du gouvernement du Canada. L’ACPS a mené une enquête auprès de producteurs de semences à l’échelle du pays pour faire la lumière sur cet enjeu. Les conclusions étaient pour le moins intéressantes!

  • 26 % des membres répondants n’avaient pas été en mesure de recruter tous les travailleurs dont ils avaient besoin pour leur production de semences en 2016 et en 2017;
  • 59 % des répondants ont indiqué que les fermes semencières avaient avant tout besoin de travailleurs dans des postes permanents à temps plein, tandis que 41 % des répondants privilégiaient une aide saisonnière temporaire;
  • 27 % des répondants faisaient appel à des programmes gouvernementaux pour recruter des travailleurs;
  • 47 % des répondants se disaient prêts à recourir au Programme des travailleurs étrangers temporaires pour embaucher des travailleurs saisonniers, si ce programme leur était ouvert.

L’ACPS a pris acte de ces résultats, et elle collabore avec l’Association canadienne du commerce des semences, les Seed Corn Growers of Ontario et le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture pour sensibiliser l’administration fédérale — et particulièrement Emploi et Développement social Canada — à la nécessité d’élargir les critères d’admissibilité au Programme des travailleurs étrangers temporaires pour que tous les producteurs de semences y aient accès.

Les premières revendications avaient pour but de permettre aux producteurs de semences de canola de demeurer admissibles à ce programme; de rétablir l’accès qui a été retiré récemment (et inexplicablement) aux producteurs de semences de maïs; et de faire reconnaître les besoins des autres producteurs de semences. Ces démarches n’ont pas encore mené à des résultats concrets, mais la réaction initiale du gouvernement est encourageante.

L’ACPS continuera à faire valoir les intérêts de ses membres dans le dossier de la main-d’œuvre. Nous vous tiendrons au fait des discussions avec le gouvernement.

Si vous avez des questions ou des commentaires, envoyez-nous un message à l’adresse parlonssemences@seedgrowers.ca.

Retour au début
 

Augmentation des droits en Ontario

Lors de son assemblée annuelle du 12 décembre 2017, l’Association des producteurs de semences de l’Ontario a adopté une résolution qui fera augmenter les droits de 0,35 $ à 0,40 $ par acre cultivée. Le changement entrera en vigueur pour les récoltes de 2018.

Retour au début
 

Avis de l’assemblée générale annuelle : à inscrire à votre calendrier!

Soyez des nôtres à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’Association canadienne des producteurs de semences, qui aura lieu du 11 au 13 juillet 2018 au Centre Sheraton de Montréal (Québec). L’assemblée commencera le jour suivant la fin de la 95e assemblée annuelle de l’Association canadienne du commerce des semences, tenue au même endroit du 8 au 10 juillet. L’ordre du jour détaillé et les modalités d’inscription seront affichés sur le site Web de l’ACPS au plus tard le 1er février 2018. Pour des informations, veuillez communiquer avec notre bureau.

Retour au début
 

Conseil national de politique alimentaire

L’ACPS est membre de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) et appuie les efforts déployés pour mettre en place un Conseil national de politique alimentaire. Le Groupe de travail sur la gouvernance de la politique alimentaire, au sein duquel la FCA exerce un rôle de direction, a recommandé au gouvernement du Canada d’instaurer un Conseil national de politique alimentaire. Ce conseil dirigerait les efforts menant à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique alimentaire pangouvernementale.

Le Groupe de travail a récemment publié un rapport intitulé « Pourquoi créer un Conseil national de politique alimentaire? » Ce rapport propose un mécanisme de concertation qui réunirait les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs, les transformateurs alimentaires, les consommateurs et les membres de la société civile. Ces parties prenantes de plusieurs milieux travailleraient pour atteindre des objectifs communs, renforcer le consensus et l’engagement, et rendre leurs efforts plus efficaces à l’égard d’enjeux essentiels liés à la politique alimentaire.

La publication du rapport coïncide avec une l’étude du Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire sur les incidences qu’une politique alimentaire nationale pourrait avoir sur la société canadienne, sur l’économie nationale et sur l’environnement.

Le rapport est disponible en ligne.

Retour au début
 

Contactez-nous

Le personnel de l’ACPS est là pour vous aider et vous guider. N’hésitez pas à nous contactez. Le bureau de l’ACPS opère dans la zone de l’heure normale de l’Est (HNE).

Téléphone: (613) 236-0497, Télécopieur: (613) 563-7855, Courriel: communications@seedgrowers.ca
Adresse postale: C.P. 8455, Ottawa (Ontario)  K1G 3T1,
Adresse par messagerie: 240, rue Catherine, Suite 202, Ottawa (Ontario)  K2P 2G8
Visitez https://seedgrowers.ca/fr/contactez-nous/ pour la liste complète des coordonnées de notre personnel.