octobre 2020

Une lettre de suivi aux membres du président de l'ACPS: Les prochaines étapes pour l'ACPS

Chers membres,

Dans ma lettre du 28 août, j’ai fait part du point de vue initial du conseil d’administration de l’ACPS sur le résultat du vote. À ce moment-là, j’ai dit que nous nous trouvions devant deux options : reprendre les discussions sur la fusion ou concentrer nos énergies au renouvellement et à la modernisation de l’ACPS. J’ai également souligné que le choix de l’option à adopter allait dépendre de l’avis de nos membres et de nos anciens partenaires de Semences Canada.

Depuis, mes homologues de l’ACCS, de l’ICS, de l’AASCC et de la CPTA m’ont informé qu’ils procéderont à leur propre initiative de fusion. Par conséquent, même si nous observions une augmentation inattendue de l’appui des membres pour la proposition de Semences Canada, nous avons passé ce point, ce qui laisse à votre conseil deux priorités urgentes : notre propre programme de renouvellement et de modernisation et les plans de l’ACIA pour une modernisation de la réglementation des semences.

Pour ce qui est de la première option, nous de partons pas de zéro. Ce que l’on appelle actuellement le projet ACPS 2.0 continuera de reposer sur nos nombreux points forts et il intégrera les éléments de la proposition de Semences Canada à l’égard desquels il y un net appui de la part des membres. Un service de certification de semences pédigrées à « guichet unique » pour le Canada est l’un de ces éléments. Depuis le début des discussions de Synergie des semences, il y a près de cinq ans, ce concept a constamment reçu un vaste appui de la part de nos membres et d’autres intervenants. Il est donc logique que nous partions de ce point pour bâtir.

Cela dit, jusqu’où et à quelle vitesse est-ce que ce concept se traduit par un changement significatif à l’avantage des producteurs de semences, du secteur des semences et de l’agriculture canadienne dépendra en partie de l’appui qu’il reçoit de nos partenaires de la réglementation. À cet égard, l’ACIA vient tout juste d’amorcer la première phase de son processus de modernisation de la réglementation des semences longtemps attendu, avec la mise sur pied du Groupe de travail sur la réglementation des semences. L’ACPS y participe, mais nous ne sommes qu’un parmi les nombreux membres de sorte que des alliances et des partenariats efficaces continueront d’être des facteurs clés de succès à l’avenir.

Cet automne, notre conseil et nos comités, en consultation avec nos filiales, reviendront sur les efforts collectifs qui nous ont amenés à ce point-ci. Au cours des derniers mois d’automne et des mois d’hiver, nous vous confirmerons l’orientation stratégique de notre association, les plans de modernisation continue ainsi que la forme et les objectifs précis du projet ACPS 2.0. Parallèlement, nous terminerons une analyse exhaustive des causes fondamentales des résultats du vote de fusion de l’ACPS afin de cerner les facteurs qui ont le plus influé sur les décisions de vote des membres. En même temps, nous allons tendre la main à tous les membres – ceux qui ont voté et ceux qui ne l’ont pas fait – afin d’aider à éclairer cette analyse.

À mesure que le projet ACPS 2.0 se déroulera, nous travaillerons avec nos membres, nos clients, nos partenaires de la chaîne de valeur des semences et de l’agriculture ainsi que les gouvernements pour établir un consensus de changements au système là où c’est nécessaire et nous les mettrons en œuvre où et quand nous le pourrons. La proposition d’un système de semences de prochaine génération, élaborée avec nos partenaires de Synergie des semences et notre actuel Plan stratégique continueront de fournir des points de référence importants tant pour le projet ACPS 2.0 que la position de l’ACPS à l’égard des changements proposés par l’ACIA au Règlement sur les semences. Toutefois, il est d’une importance cruciale de bien comprendre ce dont vous et d’autres intervenants ont besoin de la part du système des semences dont nous sommes l’intendant original.

Nous envisageons en ce moment des changements à ce système qui ne surviennent qu’une fois par génération. Votre conseil est prêt à se mobiliser et j’ai hâte que nous établissions ensemble notre voie à suivre.

Cordialement,

Joe Rennick
Président
jrennick@seedgrowers.ca

Retour au début
 

Les sacs d’échantillons de semences ont été envoyés!

Les sacs d’échantillons de semences pour toutes les espèces, sauf le soya, ont été mis à la poste la semaine du 7 septembre 2020. Les sacs d’échantillons de semences de soya ont été distribués la semaine du 21 septembre 2020.

Un rappel au sujet des parcelles Select et Fondation. L’ACPS ne délivre pas de certificat de culture tant que le producteur n’a pas fait parvenir un Rapport sur la production de parcelles (Formule 50) et un échantillon de semences pour le Programme de vérification des variétés de l’ACIA. Il s’agit d’un programme qui fait partie de la surveillance requise par l’ACIA du système de certification des semences et, en plus de la surveillance des échantillons de parcelles, il comporte un programme d’analyse des échantillons fondé sur les risques.

Les échantillons de parcelles sont ensemencés à côté de parcelles ensemencées avec des semences provenant de l’échantillon de référence officiel de semences de Sélectionneur de la variété et sont évalués à diverses étapes de la croissance tout au long de la saison afin de contrôler la pureté et l’identité variétales des semences pédigrées.

Comment faire parvenir les échantillons de semences

Ne pas oublier qu’un échantillon est exigé pour chaque variété produite dans des parcelles, sauf pour les parcelles de probation, qui exigeront chacune leur propre échantillon. Dans le cas de la production de parcelles, les échantillons devraient être envoyés comme suit :

  1. Utiliser les sacs d’échantillons distribués par l’ACPS.
  2. Récolter à l’aide de machinerie qui a été minutieusement nettoyée et qui ne contaminera pas la pureté variétale de la semence.
  3. Nettoyer la semence.
  4. Remplir un sac d’échantillonnage de semences représentatives de toutes les parcelles de cette variété produites et remplir toutes les sections sur l’étiquette. Si l’échantillon contient des semences provenant de parcelles multiples, inclure le numéro de séquence de chacune sur l’étiquette.
    • Dans le cas des espèces à petites graines (p. ex. luzerne, canola, la plupart des graminées fourragères), l’échantillon devrait peser au moins 100 grammes (3,5 oz)
    • Dans le cas des espèces à grosses graines (p. ex. céréales, haricots, légumineuses, soya), l’échantillon devrait peser au moins 450 grammes (1 lb).
  5. S’assurer que les sacs d’échantillons sont bien scellés et que les sacs d’échantillons ne débordent pas. Les échantillons compromis pendant le transport devront être envoyés de nouveau à l’ACIA.
  6. Envoyer l’échantillon de semences à l’Unité des sciences des semences de l’ACIA (et non à l’ACPS) avant le 15 février.

Programme de vérification des variétés de l’ACIA,
Unité des sciences des semences
3851, chemin Fallowfield, édifice 210, C.P. 11300
Nepean ON  K2H 8P9

  1. Remplir le Rapport sur la production de parcelles (Formule 50), et l’envoyer à l’ACPS par voie électronique par le biais du site des membres du site Web de l’ACPS.

Si vous avez besoin de sacs d’échantillons additionnels, veuillez communiquer avec l’ACPS au numéro 613.236.0497 ou envoyez-nous un courriel à l’adresse seeds@seedgrowers.ca.

Retour au début
 

Les membres du Groupe de travail sur la modernisation de la réglementation du secteur des semences se réunissent à nouveau

En collaboration avec l’industrie, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) propose de moderniser le Règlement sur les semences dans le cadre de son Plan prospectif de la réglementation de l’ACIA : 2019 à 2021. Bien que cette initiative ait été reportée en raison des répercussions de la pandémie de la COVID-19 sur les intervenants et sur le gouvernement, elle est maintenant prête à aller de l’avant.

La deuxième rencontre du Groupe de travail sur la modernisation de la réglementation du secteur des semences (GT-MRS) a eu lieu le 29 septembre 2020. Les membres du GT-MRS représentent des organisations de l’ensemble de la chaîne de valeur des semences et de l’agriculture, notamment des sélectionneurs, des producteurs de semences, le commerce des semences, des analystes de semences, des producteurs et d’autres. Les intervenants du secteur de la production de semences de pommes de terre en font également partie.

La présentation de Wendy Jahn, gestionnaire nationale de la Section des semences de l’ACIA, a énoncé les objectifs de la réunion. Elle explique la proposition d’un Sondage sur l’évaluation des besoins dans le but de recueillir des informations de la part des intervenants sur ce dont ils ont besoin dans un système national de réglementation des semences. Le sondage a pour objectif d’obtenir l’avis des intervenants à l’égard du système de classement, de la pureté variétale, des exigences en matière d’importation de semences, de l’autoréglementation et de la prestation de services.

Les membres du GT ont suggéré des thèmes additionnels, notamment l’enregistrement des variétés et l’utilisation de noms de variétés. On a également soulevé à plusieurs reprises la réglementation en matière de variétés de semences du patrimoine et de populations hétérogènes.

L’ACPS a donné une rétroaction détaillée et est impatiente d’assister à la prochaine réunion du GT-MRS le 27 octobre, alors qu’on discutera de l’ébauche initiale du Sondage sur l’évaluation des besoins et qu’on la peaufinera. L’ACIA prévoit lancer le sondage en décembre. Il sera ouvert jusqu’à la mi-mars 2021.

L’ACPS participera activement à l’exercice sur la MRS et entend collaborer étroitement avec les filiales et les producteurs de semences individuels pour présenter les meilleures idées concernant un système de semences de prochaine génération.

Demeurez à l’écoute pour connaître les façons dont vous pourrez participer à la modernisation et au rajeunissement du système de semences du Canada, vous assurant ainsi qu’il continue d’offrir une valeur exceptionnelle à l’agriculture canadienne, comme il le fait depuis plus de 100 ans.

Retour au début
 

L’ACPS passe sa vérification annuelle de certification ISO haut la main!

L’ACPS a récemment terminé sa vérification annuelle ISO 9001 (Organisation internationale de normalisation), un actif à l’ACPS depuis 2008. Ces vérifications aident à maintenir notre orientation organisationnelle et notre engagement envers l’excellence en identifiant les domaines d’amélioration dans chaque aspect de nos activités. La vérification de cette année n’a révélé aucune non-conformité et a mis en évidence le professionnalisme du personnel de l’ACPS, sa gestion du défi posé par la COVID-19 et sa solide culture d’amélioration continue.

ISO-9001 est la norme internationale qui précise les exigences relatives à un système de gestion de la qualité (SGQ). Les organisations utilisent la norme pour démontrer la capacité de fournir de façon constante des produits et des services qui répondent aux exigences des clients et de la réglementation.

Les avantages directs de l’enregistrement ISO de l’ACPS et les vérifications annuelles par une tierce partie comprennent les améliorations à notre système de gestion de la qualité de la certification des cultures de semences, une satisfaction accrue des clients, moins d’erreurs et de retards, des améliorations rentables de la productivité, un recours plus élargi à la prise de décisions fondées sur des données probantes au fil du temps. Dans l’ensemble, notre participation à l’ISO continue d’être un puissant outil d’introspection qui contribue à la création d’une association plus forte, plus efficace et productive.

Retour au début
 

Les travaux de modernisation du système de semences attirent l’attention de la Banque mondiale

Dans le cadre des efforts continus de l’ACPS pour maximiser les avantages de la production de semences pédigrées tant pour les membres que les clients, ses travaux sur les systèmes d’assurance habilités par la chaîne de blocs (conçu pour renforcer l’intégrité de notre système de certification de semences et pour ouvrir de nouveaux marchés pour nos clients) continuent d’attirer l’attention à l’échelle nationale et internationale.

Tout récemment, la Banque mondiale a invité l’ACPS à participer, à titre de panelliste, à sa série de Webinaires sur l’agriculture numérique et axée sur les données. Cette série relève de sa plateforme Qu’est-ce qui se mijote?, qui vise à amorcer une discussion mondiale sur la politique agricole et alimentaire à l’ère du numérique.

La discussion de l’ACPS a principalement porté sur : « Blockchain as a Solution to make Sensitive Food Supply & Value Chains Resilient and Transparent: The Open + Public Approach. » (La chaîne de blocs comme solution pour rendre les chaînes de valeur et d’approvisionnement alimentaire à caractère sensible résilientes et transparentes : L’approche Ouverte + Publique. La mise à jour de l’Association a offert une perspective sur la façon dont l’industrie semencière peut utiliser la technologie de la chaîne de blocs et les défis rencontrés pendant la mise en œuvre.

La participation de l’ACPS à cet événement s’appuie sur des présentations antérieures devant des publics internationaux, la plus récente étant une présentation faite en septembre 2019 lors d’une conférence internationale parrainée par l’OCDE sur les applications de la chaîne de blocs, et lors d’une réunion du Groupe de travail des Systèmes de semences de l’OCDE en 2020 sur les applications possibles de la technologie de la chaîne de blocs au système de semences pour lutter contre les défis croissants posés par la fraude.

Pour en savoir plus :

Retour au début
 

Contactez-nous

Le personnel de l’ACPS est ici pour vous aider. N’hésitez pas à nous contacter. Le bureau de l’ACPS opère dans la zone de l’heure normale de l’Est (HNE).

Téléphone : (613) 236-0497 
Courriel : communications@seedgrowers.ca
Adresse postale : C.P. 8455, Ottawa (Ontario) K1G 3T1
Adresse par messagerie : 21, rue Florence, Ottawa (Ontario) K2P 0W6

Cliquez ici pour la liste complète des coordonnées de notre personnel.