Doug Stirling – Prix Membre honoraire à vie 2021

Doug réside toujours sur la ferme de quatrième génération où il a été élevé, à New Scotland, tout juste à l’extérieur du parc provincial Rondeau. Il a amorcé sa carrière comme étudiant d’été au ministère de l’Agriculture en 1973, où il prélevait des échantillons de semences et d’engrais et inspectait diverses cultures : maïs hybride, blé d’hiver, avoine, orge, et plus de 1 000 acres de lotier corniculé.

Le grand-père et le père de Doug, titulaires d’un certificat de 35 ans pour la production de semences, avaient cultivé du maïs hybride pour la société de semences Chatham de Dekalb à la fin des années 1940 et au début des années 1950 et étaient des producteurs de semences de blé et de haricots blancs.

Après avoir décroché son diplôme de l’Université de Guelph (Collège d’agriculture de l’Ontario, 1976), Doug a obtenu un poste d’inspecteur-agent à Agriculture Canada à Chatham, où il a travaillé précisément pendant 34 ans et 354 jours. Pendant cette période, l’industrie du maïs hybride s’est développée pour atteindre plus de 43 000 acres, et de nouvelles procédures ont été élaborées pour l’adoption de cultures génétiquement modifiées et les inspections biotechnologiques, tant pour les semences que pour les protocoles de sécurité.

Au fil de ces années, les exportations de semences de maïs et de soja ont atteint l’équivalent de 1 million d’unités en utilisant l’étiquette bleue de l’OCDE, reconnue dans le monde entier. Ces semences étaient échantillonnées et inspectées par le personnel de Chatham. Au cours des 10 dernières années de sa carrière, M. Stirling était le seul agent agricole en fonction.

Depuis 1973, Doug a travaillé pour le ministère de l’Agriculture, puis Agriculture et Agroalimentaire Canada, l’Agence canadienne d’inspection des aliments et l’agence d’inspection privée Quality Seeds. Exploitant agricole avec son frère Bryan Stirling, qui est producteur de semences et membre de SeCan, Doug continue les inspections de cultures en tant qu’inspecteur agréé. En fait, l’année 2022 marque sa 49e année. Il espère pouvoir célébrer 50 ans d’inspections.