novembre 2020

Assistez à la réunion interprovinciale virtuelle

Les Producteurs de semences de l’Alberta sont les hôtes de la réunion interprovinciale – virtuelle bien sûr – qui, cette année, est ouverte à tous les membres de l’ACPS. La réunion interprovinciale donne l’occasion aux filiales d’échanger des informations et de discuter des enjeux importants qui touchent notre secteur aujourd’hui.

La réunion d’une journée complète aura lieu le 18 novembre 2020, de 9 h à 13 h HNR, et comprendra des présentations sur le Programme pilote sur l’Accord sur l’utilisation des variétés, sur l’ACPS et la Certification des semences 2.0, ainsi qu’une mise au point sur Semences Canada. Des services d’interprétation anglais/français seront offerts afin de permettre à tous d’y participer.

Cette année, le thème est « La communication est le fondement de l’établissement de ponts », présenté par le conférencier principal Kit Welchlin, spécialiste dynamique et divertissant de la motivation et de l’éducation. Kit parlera du concept de ‘l’établissement de ponts’ pour aider les gens à mieux travailler ensemble et à en faire plus en moins de temps.

Vous devez vous inscrire à l’avance pour l’événement. Vous trouverez les détails à la page d’activités du site des Producteurs de semences de l’Alberta .

Retour au début
 

L’ACPS élabore les Lignes directrices pour la production de semences pédigrées de chanvre féminisé

Les récentes modifications apportées aux règlements canadiens et américains sur le chanvre ont suscité un fort intérêt et d’importants investissements ont été faits en Amérique du Nord dans les variétés de chanvre convenant à la production de cannabidiol (CBD). De nombreux autres pays ont manifesté leur intérêt dans la production de CBD en raison de ses multiples usages potentiels, notamment dans les domaines de la thérapeutique, des cosmétiques ainsi que des aliments et boissons.

L’ACPS a élaboré des exigences en matière de certification pour ces nouvelles variétés afin de permettre aux sélectionneurs de végétaux et aux producteurs de semences canadiens de produire des semences pour ce marché potentiellement lucratif. En vertu de ces exigences, la production de semences de chanvre aidera à répondre aux demandes du marché, tout en maintenant l’excellente réputation du Canada pour des produits de qualité, sécuritaires et bien réglementés.

Le chanvre est un végétal naturellement dioïque possédant des fleurs mâles et femelles sur des plants distincts. Le CBD est concentré dans les feuilles modifiées (bractées) qui entourent les fleurs des plants femelles de chanvre. Des techniques novatrices dans la sélection de végétaux et la production de semences ont été mises au point, donnant lieu à des variétés de « semences de chanvre féminisé » (SCF) – les semences de ces variétés ne produisent que des plants femelles, ce qui permet d’obtenir plus de CBD à l’acre.

Au Canada, un producteur doit détenir un permis de culture pour cultive du chanvre. Le Règlement sur le chanvre industriel, qui est administré par Santé Canada, précise également que les cultures de chanvre commercial doivent être ensemencées avec des semences pédigrées d’une variété approuvée par Santé Canada. La Liste des cultivars approuvés de Santé Canada comprend les cultures qui produisent de façon constante des niveaux acceptables (moins de 0,3 %) de THC, le composant psychoactif de la marijuana, lorsqu’elle est produite dans les conditions climatiques canadiennes.

Avec l’aide d’un groupe de travail du Comité des sélectionneurs de végétaux de l’ACPS, et en consultation avec l’Alliance commerciale canadienne du chanvre, deux documents ont été élaborés et approuvés récemment par le Comité des services de réglementation de l’ACPS et le conseil d’administration. Les Lignes directrices pour la production de semences certifiées de variétés de semences féminisées de chanvre et d’hybrides, maintenant à la disposition des producteurs canadiens, décrivent la compréhension actuelle ainsi que l’approche ou le cadre permettant à l’ACPS de certifier ces nouveaux types de cultures de semences au Canada. Le deuxième document décrit les normes et exigences précises pour la Production de semences certifiées de variétés de semences féminisées de chanvre (SCF).

À la fin d’octobre, quelque 70 étudiants de partout dans le monde, dont Gail Harris, la gestionnaire des normes de l’ACPS, et plusieurs autres Canadiens, ont terminé le cours en ligne sur la sélection et la production de semences de chanvre de Davis, de l’Université de la Californie. Le fait que Gail ait terminé ce cours avec succès donne l’assurance que l’ACPS demeure à jour pour ce qui est de la compréhension de cette culture compliquée, mais fascinante.

Pour toute question relative aux nouvelles lignes directrices et exigences en matière de certification, veuillez communiquer avec Mike Scheffel, administrateur gestionnaire, Normes et politiques ou avec Gail Harris, gestionnaire, Normes.

Retour au début
 

Certificats de culture numériques : Appel pour des participants à des Groupes de consultation

Comme vous le savez peut-être, l’ACPS est en train d’élaborer un certificat de culture numérique pour remplacer l’actuelle version papier. La nouvelle « cyberversion » offrira une foule d’avantages, notamment :

  • Recevoir vos certificats de culture plus rapidement
  • Une réduction du « fardeau administratif » ou les étapes nécessaires pour se conformer aux règlements
  • Créer un système d’entreposage intégré pour la documentation relative aux certificats de culture (p. ex. déclarations de semences pédigrées, pureté et rapports de germination) permettant une meilleure convivialité et accessibilité
  • Sécurité et intégrité accrues des certificats de culture de l’ACPS grâce au chiffrement et à la vérification en ligne
  • Continuité accrue des activités advenant une interruption du service postal ou d’autres services (comme les répercussions de la pandémie de la COVID-19)
  • Facilitation des intégrations futures dans l’actuelle chaîne d’approvisionnement

À mesure que nous progressons dans le processus de création de certificats de culture numériques, nous tenons à nous assurer qu’il répond aux besoins de votre entreprise. L’ACPS est à la recherche de participants à une série de petits groupes de consultation. Les détails seront communiqués aux personnes intéressées.Veuillez communiquer avec Janet Jansen, gestionnaire de la technologie, Habilitation numérique.

Retour au début
 

La FCA demande des améliorations au programme Agristabilité

On invite les membres à lire la lettre du 27 octobre envoyée à l’honorable Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor, aux députés fédéraux ainsi qu’aux premiers ministres des provinces.

La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA), dont l’ACPS est membre, a déployé de nombreux efforts pour obtenir des gouvernements fédéral et provinciaux qu’ils s’engagent à améliorer le programme Agristabilité.

En 2012, le gouvernement conservateur a modifié les niveaux de déclenchement et de paiement du programme Agristabilité pour les fixer à 70 %. Cela signifie qu’un agriculteur peut ne recevoir éventuellement un paiement que si sa marge de production pendant l’exercice en cours fléchit de 30 % sous sa marge de référence historique.

Au moment du changement, les revenus agricoles étaient à la hausse, l’accès aux marchés augmentait et les obstacles au commerce étaient en train d’être supprimés. Toutefois, au cours des dernières années, nous avons observé une augmentation de la volatilité des marchés et du commerce, de plus graves événements liés au climat et une augmentation du coût des intrants. Malgré ces difficultés importantes, la couverture offerte par Agristabilité n’a pas changé.

Agristabilité n’est pas un programme parfait, mais il s’agit du meilleur programme disponible pour aider les agriculteurs touchés par des facteurs indépendants de leur volonté. La FCA demande au gouvernement de s’engager à modifier le programme. Un programme amélioré donnera également aux agriculteurs la confiance et l’assurance voulues pour faire les investissements nécessaires dans leurs exploitations de façon à mener la reprise économique et la croissance future du Canada.

En conséquence, la FCA demande que le déclenchement des paiements soit immédiatement rétabli à 85 % des marges de référence historiques, les limites des marges de référence posant problème étant éliminées.

Nous encourageons nos membres à lire et à transmettre la lettre intégrale disponible ici.

Retour au début
 

Le Groupe de travail sur la Modernisation de la réglementation des semences étudie le sondage sur l’évaluation des besoins.

Les membres du Groupe de travail sur la Modernisation de la réglementation des semences (GT-MRS) de l’ACIA, y compris le personnel de l’ACPS, se sont réunis le lundi 26 octobre. Le GT a discuté de l’ébauche du sondage sur l’évaluation des besoins et a recommandé des améliorations. L’ACPS propose notamment :

  1. des modifications à la structure du sondage
  2. une approche de plus haut niveau des thèmes explorés – qui ressembleraient plus à ceux proposés pour la pomme de terre de semence
  3. reformuler les descriptions et les questions concernant le cadre de réglementation des semences afin de se concentrer davantage sur les besoins futurs du secteur des semences et ses intervenants

On propose de lancer le Sondage sur l’évaluation des besoins à la mi-décembre et restera ouvert pendant trois mois. Il vise les parties réglementées (créateurs de variétés, producteurs de semences, entreprises de production de semences, distributeurs de semences, établissements semenciers et laboratoires de semences), les producteurs, et les parties intéressées, y compris les secteurs des cultures biologiques et à valeur ajoutée.

Des équipes d’étude seront mises sur pied pour examiner divers aspects du cadre de réglementation des semences de façon détaillée et faire des recommandations de modifications au GT-MRS. L’ACPS collaborera avec les filiales afin d’identifier les membres qui aimeraient faire partie des équipes d’étude, qui devraient commencer leurs travaux au début de la nouvelle année.

Retour au début
 

Grains responsables – l’ACPS aide à façonner le Code de pratique pour les producteurs de grains canadiens

La Table ronde canadienne sur les cultures durables (TRCDD) dirige l’élaboration d’un Code de pratique national fondé sur la science, Grains responsables, qui témoigne du souci et de l’engagement des producteurs de grains canadiens envers l’environnement.

Dès sa mise en œuvre, le Code est censé traiter des questions d’intérêt ou des préoccupations des acheteurs et consommateurs de grains, tant sur les marchés canadiens que d’exportation. Visant toutes les cultures de grains, y compris les céréales, les oléagineux et les cultures spéciales, les pratiques à la ferme recensées dans le Code tiennent compte des différences régionales dans les sols, le climat et les cultures produites. Il couvrira un éventail de pratiques exemplaires liées à l’environnement et aux personnes.

Un comité composé de représentants d’agriculteurs de partout au pays ainsi que de membres d’organisations de l’industrie des grains a rédigé une ébauche du Code de pratique. Cette ébauche sera revue dans le cadre d’un processus formel de consultation qui cherche à obtenir une vaste rétroaction des intervenants sur la façon dont le Code influera sur la production au niveau de la ferme. Mike Scheffel, administrateur gestionnaire de l’ACPS, Politiques et normes, a participé au processus préalable à la consultation, examinant l’ébauche du Code de pratique et un sondage.

Les quatre modules suivants forment le Code :

  • Gestion de l’eau
  • Sélection et utilisation des semences
  • Utilisation du terrain et faune
  • Santé et bien-être

Grains responsables sera le premier Code de pratique destiné au secteur canadien des grains. Les consultations commenceront sous peu et se poursuivront jusqu’en février 2021, la date de lancement prévue étant le printemps 2021. La mise en œuvre des pratiques sera mesurée au fil du temps à l’aide de la plateforme de mesure de la TRCDD afin de suivre et de promouvoir l’amélioration continue.

Retour au début
 

Soutien en gestion des RH pour les membres

L’agriculture n’est plus ce qu’elle était et pourtant le secteur agricole peut quand même sous-évaluer l’importance de la gestion des ressources humaines. Votre entreprise agricole doit être productive et efficace. Vous devez pouvoir compter sur une équipe de travailleurs fiables, engagés et productifs.

Le partenariat de l’ACPS avec le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (CCRHA) offre aux membres de l’ACPS un accès gratuit à de l’information, des outils et des ressources qui ont trait à des pratiques de gestion efficace des RH.

Le CCRHA est un organisme sans but lucratif national qui s’emploie à résoudre les problèmes liés aux ressources humaines avec lesquels sont aux prises les entreprises agricoles de tout le Canada.

La Boîte à outils en RH du CCRHA a été conçue suite à des consultations exhaustives des producteurs de tout le Canada. Elle vous aide à utiliser les guides, les gabarits, les ressources, et les questions essentielles que vous devez poser au sujet de votre entreprise et à obtenir une réponse. Améliorez vos compétences en gestion des ressources humaines et élaborez des ressources clés pour vous aider à trouver des employés, les appuyer et les garder à votre effectif.

Rendez-vous à l’adresse hrtoolkit.cahrc-ccrha.ca/bienvenue et utilisez le code coupon « SeedToolKit ».

Retour au début
 

Intendance du blé tolérant à la cécidomyie (BTC)

Le Comité d’intendance du blé tolérant à la cécidomyie célèbre ses dix années d’intendance réussie du blé tolérant à la cécidomyie! Les producteurs ont semé avec succès des variétés de blé tolérant à la cécidomyie pendant une décennie grâce, en partie, à leur engagement envers l’intendance nécessaire pour protéger cette importante technologie.

Le Comité vous demande de continuer à faire preuve de vigilance. Au moment où vous faites vos choix de variétés pour 2021, n’oubliez pas que l’ensemencement de blé tolérant à la cécidomyie qui est d’une génération passée Certifiée ne fait pas que seulement briser votre engagement établi dans l’Accord d’intendance, il met aussi à risque le seul et unique gène de tolérance. Veuillez communiquer avec votre détaillant si vous n’êtes pas certain de la dernière année où vous avez acheté du blé tolérant à la cécidomyie.

Le programme de formation en ligne sur le blé tolérant à la cécidomyie est une excellente occasion de formation continue. Commencez dès aujourd’hui à l’adresse midgetolerantwheat.ca.

Retour au début
 

Subissez-vous les répercussions de la COVID-19? Faites-nous-en part.

Nous continuons tous à travailler tout tenant compte des restrictions imposées par la COVID-19. L’ACPS aimerait savoir quelles répercussions la COVID a eu sur les activités quotidiennes des membres.

Veuillez communiquer avec nous si votre entreprise a été touchée par :

  • un accès restreint pour les inspecteurs ou les inspections en temps opportun
  • l’embauche et le maintien en poste d’employés
  • les exigences sur la distanciation physique
  • l’accès à des semences de génération supérieure
  • les activités après récolte
  • la certification à l’exportation de semences (pour les entreprises semencières)
  • d’autres répercussions

De plus amples renseignements sur la COVID-19 à l’intention des producteurs de semences sont également disponibles en ligne.

Retour au début
 

Trousse de ratification de Semences Canada-4 envoyée

Comme l’indiquait la Lettre aux membres de Joe Rennick du 7 octobre, l’ACCS, l’ICS, l’AASCC et la CPTA vont de l’avant avec leur propre initiative de fusion de Semences Canada.

De nouveaux documents de ratification ont été envoyés et le vote est ouvert aux membres des associations participantes,

Pour ceux qui aimeraient consulter ces documents, rendez-vous à l’adresse seedscanada.seedinnovation.ca/fr/accueil-new.

Retour au début
 

Contactez-nous

Le personnel de l’ACPS est ici pour vous aider. N’hésitez pas à nous contacter. Le bureau de l’ACPS opère dans la zone de l’heure normale de l’Est (HNE).

Téléphone : (613) 236-0497 
Courriel : communications@seedgrowers.ca
Adresse postale : C.P. 8455, Ottawa (Ontario) K1G 3T1
Adresse par messagerie : 21, rue Florence, Ottawa (Ontario) K2P 0W6

Cliquez ici pour la liste complète des coordonnées de notre personnel.